Notre boutique utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur et nous vous recommandons d'accepter leur utilisation pour profiter pleinement de votre navigation.
close

World of Warcraft : Battle for Azeroth, découverte de la bêta - 2ème partie

World of Warcraft : Battle for Azeroth, découverte de la bêta - 2ème partieLe temps d’écrire le premier volet de la série d’articles consacrés à la prochaine extension de World of Warcraft, que Blizzard annonce le passage à la phase Bêta de Battle for Azeroth ! Du coup, une importante mise à jour a eu lieu la semaine dernière avec une remise à zéro des personnages pour repartir sur des bases saines et profiter des quêtes d’introduction et de celles liées aux différentes zones qui sont désormais toutes accessibles. Pour ce deuxième volet, nous allons nous intéresser aux races alliées et aux fronts de guerre.

De nouveaux alliés pour renforcer les rangs de votre faction

Si le MMO de Blizzard regorge de nombreuses races, beaucoup d’entre-elles ne sont pas jouables. Autrement dit, les joueurs ne peuvent pas les incarnés pour en faire leur personnage. Mais c’est désormais du passé puisque depuis l’annonce de Battle for Azeroth, il sera possible de jouer ce que l’on appelle les races alliées. Qu’est-ce c’est ? Il s’agit des races comme les Taurens de Haut-Roc, les Sacrenuit (les elfes de Suramar), les Draeneï Sancteforge de l’armée de la lumière et les Elfes du vide qui sont apparus lors de l’invasion d’Argus (la planète de la Legion Ardente).

Bien entendu, l’Alliance et la Horde se partagent ces races. Ainsi, les Taurens de Haut-Roc et les Sacrenuit ont rejoint la Horde, tandis que les Draeneï Sancteforge et les Elfes du Vide se retrouvent au côté de l’Alliance. De plus, pour ceux et celles qui ont déjà précommandé l’extension, ces quatre races sont d’ores et déjà jouables. Petit bonus, chacune d’elle propose une monture spécifique ce qui plaira aux collectionneurs.

Mais ce n’est pas tout, puisque les développeurs ont annoncé aussi que d’autres races alliées pourront être débloquées pendant l’extension comme les Orcs Mag’har, les nains Sombrefer, les trolls Zandalari, les humains de Kul’Tiras et sans doute d’autres encore. Bref que quoi satisfaire bon nombre de joueurs.

Précisons que l’accès à ces nouvelles races alliées nécessitera un prérequis comme atteindre un niveau de réputation auprès d’une faction concernée par chacune d’elle et être au niveau 120 avec un personnage déjà existant.

Les fronts de guerre, un mode inspiré du RTS Warcraft

Ce mode de jeu est sans doute la principale nouveauté originale. Effectivement, elle s’inspire des codes du jeu de stratégie en temps réel bien connu Warcraft III. Dans la pratique, il s’agit d’une instance PvE (joueurs contre environnement) pour 20 joueurs où l’objectif est de vaincre le boss de la faction adverse. Mais pour y parvenir, il faudra, à l’instar du RTS, contrôler des zones, collecter des ressources (bois, fer, essence de tempête), construire des bâtiments, des unités et armes de siège. L’idée étant de rassembler une armée avant d’aller affronter l’adversaire qui est contrôlé par l’intelligence artificielle.

Le début du front guerre commence par votre parachutage dans la zone de bataille où il faudra se débarrasser des PNJ de la faction adverse pour pouvoir construire la base principale. Vous êtes ensuite rejoins par d’autres PNJ qui donneront des quêtes pour aller prendre d’assaut les mines et les scieries pour récolter les ressources. Avant d’attaquer la forteresse ennemie, il faudra contrôler les points d’intérêt sur la carte et disposer d’unités spéciales.

Dès lors, vous pourrez commencer la construction des différents bâtiments (caserne, forteresse, chantier, atelier) et placer des unités d’élite accompagnées de soldats pour les défendre. Bien entendu, des joueurs devront aussi participer à la défense des points d’intérêts tandis que d’autres (groupe de 5 joueurs) devront aller attaquer les points adverses pour les récupérer.

Pour corser un peu le tout, l’intelligence artificielle enverra des troupes de plus en plus puissantes pour tenter de reprendre les points que vous contrôlez d’où l’importance de les défendre. Enfin, une fois l’armée constituée et les armes de sièges construites, vous pouvez lancer l’attaque sur la forteresse adverse en démolissant sa porte d’entrée, tout en protégeant ses unités. Puis, une fois à l’intérieur, il faudra vaincre le commandant de la faction opposée en mettant au point une stratégie car il ne se laissera pas faire !

Ce mode de jeu semble très prometteur et le premier front de guerre disponible lors de la sortie de BFA sera celui des hautes-terres d’Arathies. A noter que lorsqu’une faction contrôle un front de guerre, elle dispose de contenu mondial spécial comme l’accès à des expéditions et des world boss et ce, pendant 5 à 7 jours. D’autres fronts de guerre seront ouverts au fur et à mesure tout au long de l’extension. Bien entendu, des récompenses seront proposées comme des armes et armures spécifiques et sans doute d’autres choses qui n’ont pas encore été dévoilées.

 Dans notre troisième et dernier volet, nous aborderons les îles inexplorées, l’Azérite et le cœur d’Azeroth qui est l’équivalent des armes prodigieuses de Legion.


Publié le : 18/05/2018 15:49:07  |  Catégories : RPG