Notre boutique utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur et nous vous recommandons d'accepter leur utilisation pour profiter pleinement de votre navigation.
close

Upgrade PC 5 : Changer de disque et réinstaller

Upgrade PC 5 : Changer de disque et réinstallerNous avons vu dans nos précédents articles comment faire évoluer son PC, choisir les composants adéquats et effectuer le montage en suivant différentes étapes. Aujourd’hui, nous allons nous attacher au stockage qui est un élément important du PC puisqu’il contient le système d’exploitation et vos jeux.

La première question qui vient à l’esprit, c’est quel type de technologie choisir pour le système d’exploitation et les jeux ? La réponse est, somme toute, assez simple aujourd’hui. On choisira un SSD pour y installer Windows. Ce support permettra à l’OS de Microsoft de gérer de manière optimale son fichier temporaire qui nécessite régulièrement des opérations de lecture/écriture. Le taux de transfert étant 5 à 20 fois plus rapide qu’un disque traditionnel à plateaux.

Pour les jeux, certains seront plus à l’aise sur un SSD mais il faut aussi prendre en compte que beaucoup d’entre eux (notamment les gros titres) prennent de plus en plus de place. Dès lors, il faut un espace de stockage conséquent ce qui implique pour les SSD un prix plutôt élevé dès que l’on atteint le Téraoctet. On se contentera donc des modèles de 250 à 500 Go qui sont abordables. Bien entendu, si vous n’êtes pas limités par votre budget, laissez vous tenter par un SSD de 1 To. Autrement, le disque dur reste une valeur sûre de 1 à 4 To et plus.

Sachez aussi qu’il existe des disques dits hybrides, appelés SSHD, qui sont des modèles à plateaux associés à une section SSD qui sert à accélérer les opérations de lecture/écriture. Ces modèles sont intéressants pour mettre à jour un ordinateur portable tout comme un PC de bureau. Ils offrent des capacités de 1 à 2 To.

Quel format de SSD choisir ?

Dans le domaine des SSD, il existe deux formats. L’un classique appelé tout simplement SATA qui se connecte comme un disque dur au port idoine de la carte mère. L’autre est plus récent et se nomme M.2. Il s’agit d’un port spécifique présent sur la carte mère et qui s’interface directement avec le bus PCI Express. Avantage ? Les débits sont de 5 à 6 fois plus rapides qu’un SSD SATA. On parle ici de 1 500 Mo/s à 3 000 Mo/s au lieu de 500 Mo/s en lecture. Dès lors, si votre carte mère est dotée d’un port M.2, choisissez de préférence ce format. Windows vous remerciera et les jeux aussi !

Changer de disque

La première chose à faire avant de changer de disque, c’est de sauvegarder vos données importantes sur un disque externe ou le cloud (Dropbox, OneDrive, Google Drive, etc.). Cela garantira de les retrouver et surtout de ne pas les perdre lors d’une mauvaise manipulation. Une fois cette opération effectuée, vérifier bien que vous avez le numéro de série de Windows sous la main, il sera nécessaire pour réinstaller l’OS. Dans le cas où vous ne l’avez pas, utilisez l’outil « MediaCreationTool.exe » de Microsoft pour générer une clé USB ou un DVD bootable pour la réinstallation de Windows. Il est téléchargeable sur le site de Microsoft. Lors de l’installation, vous devriez pouvoir passer l’étape du numéro de série et un numéro de téléphone vous sera indiqué pour contacter l’assistance technique qui vous fournira un numéro valide.

1- La première étape consiste à déconnecter le câble d’alimentation et celui de données de l’ancien disque. Bien entendu, assurez-vous que le PC soit hors tension. Retirez ensuite le disque de son emplacement. Par précaution, gardez-le. Il pourrait servir pour récupérer des données le cas échéant.

2- Installez le nouveau disque. S’il s’agit d’un disque SSD au format M.2, prenez soin de vérifier les instructions dans le manuel de la carte mère pour procéder à sa bonne installation.

Une fois fixé, assurez-vous qu’il soit bien reconnu dans le BIOS avant la réinstallation de l’OS. Par défaut, rien de particulier n’est nécessaire pour que ça le soit. Le système le reconnaitra automatiquement au démarrage du PC.

3- S’il s’agit d’un disque SSD SATA, il faudra simplement connecter le câble d’alimentation et celui de données avant de le fixer dans son emplacement. Il en sera de même pour un disque dur traditionnel ou un modèle hybride SSHD.

4- Une fois ces opérations terminées, il ne reste plus qu’à réinstaller Windows. Utilisez la clé USB ou le DVD créé juste avant l’étape n°1. Si l’espace de stockage vous le permet, installez les jeux auxquels vous jouer le plus sur le SSD. Pensez également à recopier vos données préalablement sauvegardées.

Voilà, vous êtes prêts à profiter de votre ou de vos nouveaux disques. Surtout, s’il s’agit de SSD, vous gagnerez en efficacité !

 


Publié le : 20/02/2018 09:55:39  |  Catégories : The G-Lab