Notre boutique utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur et nous vous recommandons d'accepter leur utilisation pour profiter pleinement de votre navigation.
close

Upgrade PC 2 : quels composants choisir ?

Upgrade PC 2 : quels composants choisir ?Nous avons vu dans notre précédent article sur l’upgrade, comment évaluer son PC pour déterminer les composants à changer le cas échéant. Il est temps maintenant de se pencher sur lesquels il faut choisir en fonction des activités ludiques pratiquées (jeux, streaming) et de la résolution utilisée.

Quel processeur ?

Comme nous l’avons précisé dans notre précédent article, le processeur est le composant principal de l’ordinateur mais il a une influence moindre quant aux performances brutes dans les jeux. Ce travail incombant surtout à la carte graphique. Toutefois, depuis peu, les développeurs ont pris conscience que l’utilisation de plusieurs cœurs au sein de leurs jeux avait un réel intérêt pour améliorer certaines fonctionnalités.

Ainsi, les algorithmes d’intelligence artificielle qui se charge, par exemple, du comportement des personnages non-joueur peut s’appuyer sur les multiples cœurs d’un processeur pour être plus efficace et performant. C’est le cas notamment des RTS, RPG et FPS. Les MOBA et autres MMO étant moins impactés sur ce point. Dès lors, le choix d’un processeur au-delà de quatre cœurs peut être envisagé. Sachez aussi que le processeur n’a pas d’impact direct sur la résolution graphique (c’est le travail de la carte graphique). En revanche, si vous streamez vos sessions de jeu, le nombre de cœurs sera également important pour garantir un encodage/décodage optimisé du flux vidéo.

Tableaux récapitulatifs des processeurs recommandés en fonction du type de jeux (en sachant que plus rapide, c’est toujours mieux dans une perspective d’avenir) :

Quelle carte graphique ?

Le plaisir de jouer dans les meilleures conditions implique de profiter du maximum des détails graphiques dans la résolution native de votre écran. Si votre budget le permet, ce ne sera pas un problème puisqu’une puissante carte graphique fera l’affaire. Dans le cas contraire, il faudra faire un compromis entre une bonne fluidité et les réglages des détails graphiques. Pour vous aider à faire le bon choix, nous vous proposons deux tableaux qui devrait vous permettre de choisir la carte graphique qui vous conviendra en fonction de la résolution dans laquelle vous jouez, le niveau des détails recommandés et le type de jeu.

Quelle mémoire ?

Le choix de la mémoire ne concerne pas des références ou des marques spécifiques. En effet, ce marché est mature depuis de très nombreuses années et toutes les marques connues dans le milieu produisent des barrettes de qualité en respectant les spécificités des fabricants de processeurs. Bien entendu, il existe des modèles spécifiques adaptés au cas particulier de l’overclocking mais nous aborderons le sujet plus en détails dans un futur article.

Dans le cas présent, c’est surtout le choix de la quantité de mémoire qui va être déterminant en fonction de votre activité vidéo-ludique. Sachez déjà que la norme en vigueur avec les processeurs actuels est la DDR4. Elle a été introduite il y a un peu plus de 3 ans. Sa particularité par rapport à la DDR3 est qu’elle affiche une meilleure bande passante sans pour autant nécessiter des fréquences de fonctionnement élevées. Gardez à l’esprit qu’un changement de processeur implique de basculer vers ce type de mémoire et nécessitera de facto un changement de carte mère.

Plus concrètement et en ce qui nous concerne, voici nos recommandations quant au choix de la quantité de mémoire à prévoir lors de votre upgrade :

Quel que soit le type de jeu

Il est conseillé d’opter pour un minimum de 8 Go. Optez pour deux barrettes de 4 Go sachant que les processeurs fonctionnent de manière optimisée sur deux canaux DDR4. Si votre budget le permet, nous vous recommandons de passer à 16 Go sous la forme de deux barrettes de 8 Go. Ainsi vous serez tranquille pour les prochaines années et les jeux gourmands avec des texture lourdes et complexes vous remercieront !

Si vous streamez

Dans ce cas, il est préférable d’opter pour 32 Go de mémoire (soit 2 x 16 Go ou 4 x 8 Go en fonction des offres constructeurs). Ainsi, les applications et les outils chargés d’encoder et de décoder les flux audio et vidéo ne seront pas la cause de ralentissements lorsque vous jouerez.

Quel stockage ?

Il faut clairement privilégier le SSD. C’est la seule technologie aujourd’hui capable d’assurer des débits importants. Cela diminue de manière drastique les temps de chargement dans les jeux et évite les ralentissements en chargement dynamique. Pour les SSD, la majorité des modèles se valent en termes de performances et il n’est pas vraiment nécessaire d’opter pour les plus rapides car la différence sera subtile. Là encore, si votre budget le permet faites-vous plaisir ! Le principal conseil que nous vous donnerons est d’opter au minimum pour une capacité de 500 Go. Les jeux ayant une fâcheuse tendance à prendre de plus en plus de place surtout si vous installez au fur et à mesure leurs DLC et autres extensions.

SSD M.2 ou SATA ?

Si votre carte mère dispose d’un support M.2, n’hésitez pas à vous procurer un SSD à ce format. Il se présente sous la forme d’une barrette mémoire (voir photo) qui vient s’enclencher dans l’emplacement prévu à cet effet. L’avantage est que d’une part, il est considéré comme un périphérique PCI Express et d’autre part, il affiche des débits bien plus élevés que le traditionnel connecteur SATA. On parle ici de 1,5 à 3 Go/s au lieu de 500 Mo/s et les prix se valent ! Par ailleurs, certaines cartes mères proposent deux emplacements de ce type. Si tel est le cas, prévoyez deux SSD M.2. L’un pour Windows et l’autre pour vos jeux. Vous serez aux anges !

Au final, nous espérons que nos conseils vous aideront dans l’upgrade de votre PC. Sachez que l’amélioration des performances dans les jeux, est liée avant tout à une mise à jour de la carte graphique, surtout si elle date. Ensuite, vient le stockage grâce au SSD et enfin le processeur, là aussi, s’il a plus de cinq ans.

 


Publié le : 23/01/2018 16:46:59  |  Catégories : The G-Lab